Services | Traduction, relecture et enregistrement

Traduction

> Nos domaines

Expressum vous offre des services hautement spécialisés de traduction dans les domaines des sciences de l'Antiquité et du Moyen Âge. Les textes que nous traduisons soit vers l'anglais, soit vers le français, appartiennent à trois sous-domaines principaux: l'archéologie (et l'histoire de l'art), la philologie (linguistique, littérature, épigraphie, papyrologie, etc.) et les sciences historiques (histoire ancienne et médiévale).

> Nos clients

Nos clients sont des chercheurs, des maîtres de conférences, professeurs, des spécialistes de l'Antiquité ou du Moyen Âge qui ont l'habitude de s'exprimer en français mais qui ont choisi de faire connaître leurs travaux à l'étranger dans un monde scientifique devenu résolument anglophone. L'anglais est à présent la langue commune de dissémination scientifique comme le fut le latin jusqu'au XVIIIe siècle. Tant les universités que les maisons d'édition ont bien compris qu’il ne s'agit pas d'un combat entre la langue nationale et l'anglais, mais d’une question de rayonnement international. Aujourd'hui, pour se positionner dans le monde scientifique, l'impact d'un article de fond rédigé en anglais dans une revue internationale ou celui d'une communication en anglais lors d'une conférence internationale est devenu essentiel.

> Les délais

Les délais convenus sont toujours respectés. Si la traduction est longue (livre, revue scientifique, actes d'un collogue), le travail est divisé en sections (chapitres ou articles) : le respect des délais dépend aussi des retours plus ou moins rapides du client.

> Rigueur et qualité

Ayant été formés aux sciences de l'Antiquité et notamment à la philologie, nous avons un penchant avoué pour la minutie et le mot juste. Nous connaissons les domaines, tant leurs jargons que leurs lexiques, et leurs usages dans les deux langues.

> Nos coûts : votre gain

L'absence de multiples intervenants chez Expressum réduit fortement le prix réel de votre traduction. En effet, voici la situation à laquelle nombre de nos clients ont été confrontés dans le passé :

  • Des non-spécialistes : les traductions sont généralement faites par des non-spécialistes. Non seulement nombre d'allusions sont perdues en cours de route mais aussi de graves contre-sens sont possibles à cause de la méconnaissance du domaine. Le détail ou la valeur d'un argument archéologique/philologique/historique ne sera jamais vraiment compris. Pour respecter les délais, ces traducteurs doivent choisir entre comprendre parfaitement un argument et rechercher des termes, jargons et usages qu'ils ne connaissent ni en français, ni en anglais.
  • Contrôle de qualité : les traductions sont souvent d'une qualité très discutable et nécessitent un nouveau travail par un second traducteur ou de sérieuses révisions et modifications par un "editor" anglais. Ce second travail peut engendrer un surcoût de moitié de la somme payée pour le premier travail de traduction.
  • Vérification par un spécialiste : une fois la traduction révisée, elle doit encore être vérifiée par un spécialiste du domaine, un archéologue, un historien ou un philologue pour s'assurer que l'article ne comporte pas de contre-sens, d'absurdités et que les usages du domaine sont suivis. Ce travail doit être aussi rémunéré.
Chez Expressum, votre texte sera compris dès la première lecture par un spécialiste du domaine, ayant étudié, publié et traduit dans les deux langues. Sa traduction sera de haute qualité et ne nécessitera aucune révision.

> Articles

Nous sommes le plus souvent sollicités pour la traduction d'articles scientifiques de 7.000 à 15.000 mots. Si les chercheurs hésitent parfois à faire traduire un livre à leurs propres frais, ils ne refuseront guère de faire traduire leurs meilleurs articles pour promouvoir leurs travaux à l'échelle internationale. Bien entendu, les chercheurs ne sont pas isolés et de nombreux fonds sont alloués à ces traductions par les universités, musées et instances culturelles pour promouvoir la science française, belge ou suisse à l'étranger.
Exemples

> Communications

Tout comme pour les articles, nous traduisons un grand nombre de communications de 2000 à 4000 mots. Vu les innombrables conférences internationales qui ont lieu annuellement à travers l'Europe et le monde, notre service est devenu quasi incontournable, d'autant plus que ce sont des traductions rapides (1 à 2 jours en moyenne). Il va sans dire qu'une communication traduite est un premier pas vers un article en langue anglaise. (voir aussi la section Enregistrements)
Exemples

> Livres / Actes de collogues / revues

Nous sommes approchés par des maisons d'édition, des organisateurs de colloques, et bien entendu par les auteurs eux-mêmes pour la traduction de livres rédigés en français ou parfois pour la traduction de manuscrits français qui seront publiés pour la première fois en anglais.
Exemples

> Sites web

Nous traduisons aussi vos sites en ligne, des pages web de présentation de facultés, départements, de projets et de travaux individuels. Nous pouvons aussi créer des sites simples et agréables dits "vitrines" de A à Z, en français et en anglais. Contactez-nous pour en savoir plus.


Relecture

Expressum offre un service de relecture de sites web, d'articles et de manuscrits de livres en français ou en anglais. Ces documents sont écrits par des chercheurs qui peuvent s'exprimer dans l'une ou l'autre langue mais qui veulent s'assurer que leur texte ne contienne aucune faute d'orthographe, de ponctuation ou de grammaire, que toute faute stylistique soit corrigée et que le texte soit uniformisé pour être plus cohérent et d’une lecture plus aisée. Nous sommes à même d'éliminer les redondances ou l’information superflue. Le grand atout d'Expressum est notre apport scientifique: nous connaissons les usages, sommes très souvent déjà au fait des arguments scientifiques ou les comprenons sans difficulté car nous lisons votre texte en tant que spécialistes du domaine.

Jetez un oeil sur la confusion entre révision, correction et relecture dans nos F.A.Q. pour en savoir plus.


Enregistrement

Le problème évident pour une personne qui ne maîtrise pas l'anglais, même une fois le texte traduit, est la diction. C'est pourquoi un grand nombre de non-anglophones font traduire le texte de leur communication et la font lire par une personne de langue anglaise le jour de la conférence. Mais qu'en est-il de ceux qui voudraient lire leur propre texte et être bien compris de leur public ?

Nous proposons donc des enregistrements par des britanniques ("native speakers") du texte de la communication pour que l'auteur puisse s'entraîner à le prononcer correctement sans perdre le charme d'un accent gaulois (voir les F.A.Q. pour en savoir plus)


Brochure (pdf)